Une pyramide Maya de 2300 ans détruite au bulldozer

Incroyable mais vrai : une entreprise de construction a détruit l’une des plus grandes et anciennes pyramides du Belize pour en extraire la roche nécessaire à la création d’une route qui passe à proximité.

Selon James Awe, directeur de l’Institut d’archéologie du Belize, la mise à sac des ruines de Nohmul, une pyramide maya qui date de plus de 2300 ans, aurait commencé il y a quinze jours. Et même s’il ne s’agissait pas de la pyramide la mieux conservée, impossible que les constructeurs n’aient vu le sommet sculpté de la pyramide, qui culmine à près de 30 mètres de haut…

Pyramide MayaLa compagnie de construction, qui avait besoin de pierres et gravats pour construire son projet de route, a attaqué la pyramide à coups de bulldozers. «Ils savaient qu’il s’agissait d’une structure ancienne, a déclaré James Awe. Ce n’est que de la paresse. Avec des outils modernes, il aurait été possible d’aller chercher ces pierres dans n’importe quelle carrière.»

«Les Mayas utilisaient de bons matériaux pour construire leurs temples, et il se trouve que ces temples sont proches du lieu où la route est construite, précise John Briceno, homme politique local. La compagnie de construction avait donc moins de kilomètres à parcourir : de quoi faire des économies d’essence et de budget.»

La pyramide était située sur un terrain privé… Une raison insuffisante pour le détruire puisque selon la loi, toute ruine pré-hispanique est sous protection gouvernementale, qu’elle se trouve ou non sur un terrain privé.

Et voilà ce qui reste aujourd’hui de la pyramide Maya de Nohmul :

pyramide maya de nohmul

2 pensées sur “Une pyramide Maya de 2300 ans détruite au bulldozer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *