On a retrouvé Richard III

Après la tête d’Henri IV il y a un mois, c’est bien le corps de Richard III qui a été identifié lundi (4 février). 

« Le Roi du Parking »

Voilà plus de 5 siècle que le mystère planait sur l’endroit où se trouvait la dépouille du célèbre souverain. Et (comme on dit dans mon pays), v’là t’y pas que des archéologues fouillant un parking de Leicester, au Royaume-Uni, découvrent il y a quelques mois un squelette présentant des indices troublants : colonne vertébrale déformée (Richard III souffrait d’une scoliose) et blessures non cicatrisées compatibles avec une mort violente sur un champ de bataille.Portrait de Richard III

Après quelques analyses et quatre mois d’attente, les résultats tombent : le corps exhumé, nommé à point nommé par les médias « le roi du parking« , est bien celui de Richard III, dernier roi Plantagenêt d’Angleterre.

Comment authentifier un squelette ?

Les scientifiques ont commencé par dater les os avec du Carbone 14. Les résultats ont donné une première approximation : l’homme aurait vécu entre 1450 et 1540. Deuxième constat : l’âge du défunt est estimé entre 25 et 35 ans, ce qui cadre avec l’âge de Richard III au moment de sa mort (32 ans).

Richard III

Enfin, l’ADN du squelette a été comparé avec celui de lointains descendants de la mère de Richard III, Cécile Neville. Eh oui, incroyable mais vrai : il y a une dizaine d’années, des historiens avaient réussi à démontrer  qu’un obscur menuisier londonien, Mickael Ibsen, était le descendant direct de Cécile Neville, séparés par 18 générations ! Le fameux menuisier a accepté le prélèvement génétique, ainsi qu’un autre descendant qui a gardé l’anonymat.

L’ADN prélevé sur le squelette étant de très bonne qualité, la comparaison s’est faîte sans problème. Et donc quelques semaines plus tard : Tadaaaa! La double hélice a parlé. Il s’agit bien de Richard III… La correspondance avec ses descendants est même « presque parfaite », sur des zones où il y a normalement une forte variabilité génétique.

Il n’y a donc pas d’erreur possible. C’est beau la science quand même!

Son visage dévoilé

Gros bonus de cette découverte : le squelette retrouvé en entier et en bon état comprend le crâne de Richard III. Grâce aux techniques de reconstruction faciale numériques (si vous regardez la série Bones, vous saurez de quoi je parle), nous allons enfin pouvoir savoir à quoi ressemblait ce bon vieux roi. En effet, tous les portraits du souverain ont été réalisés après sa mort, et souvent pas à son avantage. Normal, puisque ses successeurs, les Tudors, n’avaient aucun intérêt à faire de lui un gentil.

Le visage de Richard III, modélisé par Caroline Wilkinson, professor of craniofacial identification at Dundee University.
Le visage de Richard III, modélisé par Caroline Wilkinson, professor of craniofacial identification at Dundee University.

En se basant sur la structure osseuse (et avec un soupçon d’imagination), Caroline Wilkinson, « professor of craniofacial identification at Dundee University », a donc modélisé en 3D le visage de Richard III, qui apparait plus jeune que d’habitude (c’est en tout cas ce qu’en disent les scientifiques).

Pour la petite histoire

La rumeur disait qu’il avait été inhumé dans une chapelle, rasée au XVIe siècle. D’autres pensaient que son corps avait été jeté dans une rivière. Il faut dire que Richard III n’était pas particulièrement apprécié de ses congénères. Il laisse en effet une image de tyran sanguinaire qui aurait fait assassiner ses deux neveux (âgés de 12 et 9 ans) à la Tour de Londres, afin d’accéder au trône d’Angleterre. Une image que Shakespeare a largement contribué à diffuser avec sa pièce Richard III, où il le présente vraiment comme un dingo cruel.

Ce qui était peut-être le cas vu qu’il n’a régné que deux ans, et qu’il a fini par se faire trucider à la bataille de Bosworth Field, les armes à la main, en 1485. D’ailleurs, à l’analyse de ses ossements, il semblerait qu’il se soit pris (une fois mort) une épée dans le derrière… Preuve imagée qu’il n’était pas en odeur de sainteté dans son royaume.

Richard III devrait maintenant être inhumé en bonne et due forme dans la cathédrale de Leicester… Si la paroisse accepte de récupérer ce roi honni de sa patrie…

Une pensée sur “On a retrouvé Richard III

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *