Les coulées de lave bleue du volcan Kawah Ijen

Flammes bleues sur le volcan Kawah IjenLe Kawah Ijen est comme qui dirait un endroit sympathique. Volcan explosif situé sur l’île de Java, en Indonésie, son cratère abrite le lac le plus acide du monde : 0,2 de pH… autant dire de l’acide pur. Autour de cet endroit peu recommandé pour la baignade, se trouvent de nombreuses fumerolles (appelées solfatare) qui rejettent de grosses quantités de soufre.
Chose étrange, le soufre, lorsqu’il brûle, produit une intense couleur bleue-violette. Ainsi lorsque la lave du volcan atteint ces mines de soufre, les gaz sulfuriques s’enflamment produisant des torchères bleu électrique pouvant atteindre cinq mètres de hauteur.

De nuit, le phénomène est surréaliste : on a l’impression qu’une vague de lave bleue phosphorescente descend les versants de la montagne.

Un photographe aventurier Olivier Grunewald, et un vulcanologue qui n’a pas froid aux yeux, Régis Etienne (président de la Société de volcanologie de Genève), sont partie à l’assaut de ce volcan exceptionnel, bravant son environnement ultra-toxique afin de filmer ses coulées incandescentes.

À l’occasion de la réalisation du documentaire Kawah Ijen, le mystère des flammes bleues, ils ont découvert que des mineurs viennent récolter de nuit, au péril de leur vie, des morceaux de soufre : ce qu’ils appellent « le sang coagulé du volcan », vendu 680 roupies le kilo (soit à peine 4 cts d’euros).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *