L’actu de la semaine (2 avril 2014)

Dans l’actu scientifique cette semaine, beaucoup de mauvaises nouvelles (hélas) : un rapport du GIEC bien flippant, un séisme, du gaspillage, des épidémies, de la pollution et, pour relever le niveau, la fin de la chasse à la baleine et des avancées majeures en médecine.

Espace.

Big Bang. Le Globserver s’est penché sur la question des ondes gravitationnelles découvertes il y a 15 jours : qu’est ce que c’est exactement et en quoi ça prouve l’existence du Big Bang ?

Multi-univers. D’ailleurs, ces ondes ne démontrent-elles pas plutôt que nous vivons dans un multivers en expansion ?

Orbite de différents astres du système solairePlanetoïde. Après Sedna (découvert en 2003), des astronomes américains ont détecté un nouveau planétoïde aux confins du Système solaire. Baptisé du nom charmant de « 2012 VP 113 », l’objet (qui n’est ni une planète, ni un astéroïde) a un diamètre d’environ 450 kilomètres et évolue à 11 milliards de kilomètres du soleil.

Astéroïde.  Les anneaux ne sont pas l’apanage des planètes. La preuve, une équipe internationale a découvert la présence d’un double anneau autour de l’astéroïde Chariklo, un petit corps de 250 kilomètres qui tourne autour du Soleil à plus de 2 milliards de kilomètres.

Planète.

Séisme. Au Chili, un tremblement de terre de 8,2 sur l’échelle de Richter a fait cinq morts et provoqué un tsunami dans le nord du pays.

Baleine. Enfin une bonne nouvelle écologique : la Cour internationale de Justice a ordonné l’arrêt de la chasse à la baleine menée par le Japon en Antarctique.  La CIJ a estimé  que le Japon déguisait une activité commerciale en programme de recherche scientifique. NON MAIS SANS BLAGUE.

GIEC. Moins bonne nouvelle : le GIEC vient de rendre la deuxième partie de son rapport et il est encore plus alarmant que le précédent. Sécheresses, inondations, maladies, migrations, pénuries alimentaires, risques de conflit… le programme est loin d’être joyeux et il est déjà observable dans le monde aujourd’hui. A lire.

Fièvre. L’épidémie de fièvre Ebola en Guinée est sans précédent selon Médecins sans Frontières. On dénombre 122 cas et 78 morts. Pire, l’épidémie touche désormais la capitale du pays. Ce virus hautement mortel provoque des hémorragies internes et la souche  identifié serait l’une des « versions » les plus dangereuses et meurtrières de la maladie.

Infographie Fièvre Ebola - Sciences et AvenirEau. Chaque année en France, 1 300 milliards de litres d’eau potable sont perdus à cause de canalisations défectueuses. Soit un litre d’eau potable sur cinq. Quel gâchis…

Pollution. Autre chiffre impressionnant (et dramatique) : la pollution de l’air a fait 7 millions de morts en 2012 dans le monde selon l’Organisation mondiale de la santé.

Radioactivité. Une autre nouvelle qui fait froid dans le dos : les arbres morts ne pourrissent pas à Tchernobyl. «Dans les zones sans radiation, 70% à 90% des feuilles avaient disparu après un an. Mais dans des zones avec plus de radiations, les feuilles gardaient près de 60% de leur poids d’origine. » CQFD.

Plante. Pendant ce temps, les chercheurs du MIT font mumuse avec des nanoparticules et créent des plantes bioniques...

Dauphins. … et d’autres inventent un « doplhin translator » pour communiquer avec les dauphins !

DauphinMensonge. Le Globserver en parlait il y a quelques semaines : comment détecter efficacement le mensonge ? La réponse n’était pas évidente et apparemment, elle ne l’est pas plus dans les aéroports américains amateurs du langage corporel … Comment faire alors ? Suivez votre subconscient !

Peste. La maladie fait encore parler d’elle ! En analysant des squelettes, des archéologues ont mis en évidence la vraie nature de la grande Peste Noire qui a décimé l’Europe au 14e siècle : pour se répandre à une telle vitesse, elle se serait transmise par la voie des airs et non par les rats comme on le pensait jusqu’alors.

Homme.

Alzheimer. L’absence d’une protéine nommée REST serait à l’origine de la maladie. C’est ce qui ressort d’une étude américaine qui montre que cette protéine, présente au stade de foetus lorsque notre cerveau se développe, devrait être réenclenchée plus tard dans la vie afin de protéger les neurones d’agressions extérieures (quand on est vieux). Sauf que chez les malades d’Alzheimer, aucune trace d’elle !

Impression 3D. C’est fou ce qu’on peut faire désormais avec cette machine. Dans le domaine médical, la révolution est vraiment dingue. La preuve : un crâne humain a été imprimé en 3D et greffé sur une patiente qui souffrait d’une croissance osseuse à l’intérieur de sa boite crânienne. Wahou.

crane imprimé en 3DEt n’oubliez pas de liker la page FB du Globserver pour ne rien rater des futurs articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *