La Nature et ses effets spéciaux : la lumière (4/4)

Tornades de feuLa Nature nous donne à voir et à s’émerveiller tous les jours… Un coucher de soleil sur la mer, un ciel bleu sans nuage, une forêt à l’automne : il y a de quoi s’extasier ! Mais la Nature fait parfois encore mieux, encore plus surprenant, parfois même carrément hallucinant… Des effets spéciaux incroyables et complètement naturels !

Pour ce quatrième volet de notre série, nous nous intéresserons à la lumière. Naturelle ou artificielle, du ciel ou du centre de la Terre, la lumière peut parfois produire des phénomènes extraordinaires. Illusions d’optique ou non, les effets spéciaux naturels créés par la lumière sont aussi beaux que mystérieux !

Les aurores boréales

Si elles fascinent bon nombre d’entre nous, les aurores boréales restent un spectacle réservé aux « happy few ». En effet, on ne les observe que dans les régions reculées du grand nord, sous des latitudes où la doudoune est de rigueur. Les aurores boréales également appelées aurores polaires ont lieu dans les régions proches des pôles magnétiques : les régions les plus concernées sont le Groenland, la Laponie, l’Alaska, le Canada ou encore l’Antarctique.

Elles sont provoquées par l’interaction de deux types de particules :  celles apportées par le vent solaire et celles de la haute atmosphère. En cas d’activité magnétique solaire intense, l’arc auroral s’étend et envahit des zones plus proches de l’équateur. A la suite de l’éruption solaire de 1859, une aurore boréale a ainsi été observée jusqu’à Honolulu.

S’il n’y a pas encore d’explication précise du phénomène, on admet généralement que la luminescence provient de particules électrisées venant du soleil, dont les trajectoires seraient déviées vers les pôles par le champ magnétique de la terre, créant ainsi les arcs des aurores boréales. Mais une récente mission de la NASA apporte une autre explication : la Terre et la Lune seraient reliées par des « cordes magnétiques », stockant l’énergie des vents solaires. Lorsque ces cordes « explosent », l’énergie magnétique libérée provoquerait les aurores boréales… Bon c’est tiré par les cheveux mais pourquoi pas ?

L’arc circumhorizontal

Le nom est barbare mais le phénomène relativement commun : il s’agit juste d’un effet d’optique appelé… arc-en-ciel ! A la seule différence qu’il ne forme pas un demi-cercle mais une ligne. L’arc circumhorizontal n’est observé que sous certaines latitudes et conditions atmosphériques car il faut former un angle bien précis avec le soleil pour l’apercevoir.

Arc circumhorizontal

Le halo lumineux

Tout comme l’arc circumhorizontal, le halo lumineux est un effet d’optique similaire à l’arc-en-ciel. Il est lié à la présence d’eau sous forme liquide ou solide (nuage) dans l’atmosphère.

halo lumineux

La cascade de feu du Parc Yosemite

Située dans la parc nationale de Yosemite, aux Etats-Unis, Horsetail Fall n’est pas à proprement parler une cascade de feu… Il s’agit d’une immense chute d’eau dont la particularité est de donner l’illusion d’une cascade de feu, sous l’action des rayons du Soleil. Ce phénomène naturel très rare n’est visible que quelques jours par an en hiver. Et on y croirait presque tant l’eau est lumineuse !

Les piliers de lumière

Ce phénomène peu connu et assez incroyable est souvent interprété comme la présence d’ovnis… Pourtant, les piliers de lumière sont tout ce qu’il y a de naturel. Provoqué par le soleil ou par des lumières artificielles (types éclairage public), ils se forment en présence de brouillard et de grand froid, quand des cristaux de glace se forment dans l’air, réfléchissant la lumière qui vient du sol. Son petit côté « aurore boréale » est fascinant.

Les tornades de feu

Elles sont très rares et encore plus difficiles à photographier. Les tornades de feu sont produites lors de la rencontre d’un tourbillon d’air chaud avec un feu de broussailles. Les flammes peuvent alors monter très haut, jusqu’à une trentaine de mètres !

La foudre

Bon j’admet que je n’ai pas grand chose à dire sur les orages… Nous l’avons tous appris au collège : les particules négatives du sol et positives du ciel sont attirées les unes vers les autres et quand elles se rejoignent, l’orage éclate et la foudre avec (en gros). Le phénomène est encore plus impressionnant lors d’une éruption volcanique. La preuve en image !

Vous avez aimé cet article (et tous les autres !), n’oubliez pas de voter pour Le Globserver aux Golden Blogs Awards !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *